Archives pour la catégorie Ressources

LaTeX, une merveille pour l’édition

Pour ceux qui ne connaitraîent pas, LaTeX est un outil très pratique permettant de rédiger des rapports sans se soucier de la mise en forme et du respect des normes d’écritures des différents pays (ex: espace avant ou après la virgule, …). LaTeX n’est pas un éditeur de texte mais un langage de balisage tel que le html par exemple.

Dans le monde de l’édition de texte, il existe deux types de programmes, les éditeurs de texte simples et les éditeurs WYSIWYG (What You See Is What You Get). Parmis les éditeurs WYSIWYG, nous retrouvons OpenOffice-Writer tandis que dans l’autre branche nous avons les éditeurs de base tels que Gedit, Kyle, ou encore des éditeurs en console tels que Vim ou Nano.

Pour réaliser un document en LaTeX, il faut utiliser un éditeur non-WYSIWYG. En plus des éditeurs présentés, pour ceux qui voudraient essayer LaTeX, il existe des programmes tels que TexMaker ou Kyle qui offrent des facilités dans cette utilisation. Il n’est pas nécessaire de connaître les balises puisqu’il suffit de cliquer sur ce que l’on désire.

Une fois le document source réalisé, il est possible d’en obtenir un pdf via la commande suivante:

pdflatex nom-du-fichier-source.tex

Pour vous donner un aperçu du résultat possible, je met ici à disposition mon CV crée en LaTeX

LaTeX est très utilisé dans le monde de l’édition autant au niveau des romans que des magazines scientifiques pour ses facilités de mise en forme et la possibilité de gérer un nombre très important de pages sans que cela puisse modifier la mise en page du reste du document mais également la gestion de formules mathématiques. Les auteurs peuvent ainsi se concentrer sur le contenu et non plus sur la mise en forme.

Pour ceux qui seraient intéressés, voici un tuto pour commencer en LaTeX

Tags: , , ,

FFMPEG pour les nuls

Voivi un excellent article sur les différentes utilisations possibles de FFMPEG qui est une collection de logiciels libres dédiés au traitement de flux audio ou vidéo.

FFMPEG pour les nuls sur Korben.info.

Tags: , , , , ,

Utilisation des Magic Keys

Les Magic Keys (SysRQ) sont des combinaisons de touches qui permettent d’exécuter des commandes de bas niveaux, implémentées au sein du noyau Linux et disponibles sur la plupart des distributions. Ces combinaisons sont composées de 3 touches.

Liste des actions (Alt + Imprim écran ou Syst + une touche d’action):

r « récupère » le clavier, approprié le plus souvent par le système de fenêtrage X Window
k tue tous les processus de la console virtuelle active
b redémarre immédiatement le système. Cette fonctionnalité peut provoquer des pertes de données : ce qui est en mémoire cache n’est pas écrit sur les disques ; cette fonctionnalité est beaucoup plus radicale que le Ctrl-Alt-Delete de Microsoft ou que le Ctrl+Alt+Del de Linux
c redémarre le processus kexec et affiche le message du crash
s synchronise tous les systèmes de fichier montés

Cette fonctionnalité peut être très utile si on doit faire un arrêt rapide de l’ordinateur (arrêt électrique ou logiciel) : elle permet de ne pas perdre les données en mémoire cache

o arrête le système
u passe tous les systèmes de fichier montés en lecture seule
p affiche les registres courants et les flags dans la console
t affiche la liste des différentes tâches actives ainsi que des informations pour chacune
m affiche les informations relatives à la mémoire dans la console (dans cette situation, le noyau n’est pas en mesure de tenir compte de la disposition des touches sur le clavier, et interprète les frappes comme si elles étaient réalisées sur un clavier QWERTY. Dans le cas de l’utilisation d’un clavier AZERTY, il faut donc appuyer sur ,, la touche qui se trouve à l’emplacement du m du clavier QWERTY)
de 0 à 9 permet de définir le type de messages du noyau qui s’affichent dans la console
f appelle la fonction oom_kill, elle tue le processus qui consomme toute la mémoire disponible
e envoie le signal SIGTERM à tous les processus excepté init
i envoie le signal SIGKILL à tous les processus excepté init
l envoie le signal SIGKILL à tous les processus init compris

Il est également possible et pratique dans le cas d’un serveur distant d’utiliser ces magic keys de la facon suivante:

( « action » est la touche d’action à utiliser (parmis la liste précédente ))

echo « action » > /proc/sys/kernel/sysrq

Tags: , , ,

Supports soutenance de stage ASRALL

Je mets ici mon rapport de stage ainsi que les diaporamas utilisés lors de ma soutenance.

Le sujet de mon stage était essentiellement accés sur la mise en œuvre de routeurs et la qualité de service.

Présentation de l’entreprise Présentation du travail réalisé Rapport de stage

Tags: , ,